Zarqān / Persepolis – km 10969


Carnet de route > Iran

29 octobre 2013

Aujourd’hui, belle journée de route pour rejoindre Persepolis au nord de Shiraz. On arrive en toute fin d’après midi sur le site de Persepolis et l’hôtel recommandé dans le guide est fermé. On va tenter notre chance dans un autre hôtel aperçu juste avant d’arriver mais qui se révèle être complet. Il n’y a aucun autre hébergement dans le coin et on nous recommande de rejoindre Shiraz.
Sur la route, on aperçoit une pancarte fléchée motel ! On y va tenter notre chance et il y a une chambre avec un lit double disponible dans laquelle le fils du gérant nous installe deux matelas de sol. L’endroit est étonnant car il s’agit vraiment d’un motel dans le sens où les chambres sont situées de petits bâtiments individuels disposés autour du bâtiment central qui fait restaurant. En fait, l’endroit doit dater des années 70 et est quasiment désert : il n’y a, à part nous, que trois travailleurs qui doivent bosser sur un chantier pas loin. Ambiance un peu déroutante car ce n’est pas le type d’hébergement que l’on s’attendait à trouver en Iran.

motel iranien

motel iranien

En tout cas, c’est bien pratique car le matin nous atteignons Persepolis relativement tôt (mais il fait déjà chaud !). En arrivant, on décide de prendre un guide. Même si la jeune femme parle anglais, on traduira aux filles car elles ont toujours plein de questions et on reste souvent sans réponses sur ce genre de site. On ne regrette d’ailleurs pas car, sans les explications, on n’aurait pas autant profité de la visite et on l’aurait d’ailleurs probablement écourté à cause de la chaleur.


La construction de la cité de Persepolis débute vers 520 avant JC pour mettre en avant la puissance de l’empire perse achéménide qui s’étendait de l’Ethiopie jusqu’en Inde. Le site accueillait les représentants des différents états qui venaient amener cadeaux et présents au roi qui les accueillait dans cette cité aussi gigantesque que les rois étaient mégalos.
Persepolis est finalement saccagée par Alexandre le Grand qui la brûle vers 330 avant JC. Les colonnes (immenses) étaient bien en pierre mais tous les toits et charpentes en bois ! Les ruines permettent quand même de se rendre compte de ce que pouvait être la cité à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>