Three Rivers / Sequoia Park, CA – km 28609


Carnet de route > USA

11 mai 2014

Après avoir quitté l’agglomération de Vegas, on retrouve le désert et on continue direction la Sierra Nevada. On arrive en fin de journée du côté de Bakerfield où on va passer la nuit sur le parking d’un Wallmart. Ce n’est pas très glamour mais avec nos fréquents passages à la pompe, cela fait du bien au budget…
20140509_066 1On repart de bon matin pour rejoindre Three Rivers, un petit village situé à l’entrée du Sequoia Park. La route passe à travers d’immenses plantations d’orangers et nous arrivons en fin de matinée à destination. On se trouve un petit camping sympa à la sortie du village et on s’installe tranquillement.


L’après midi, nous allons à un festival de musique dont on a vu les affiches sur la route en venant. Les festivités se déroulent dans un hangar à côté d’une arène au beau milieu des montagnes. Les groupes plutôt country se succèdent sur la scène tandis que les spectateurs mangent des pizzas en buvant des bières allongés dans l’herbe. Les enfants pour leur part ont l’arène pour eux tout seuls et se lancent dans des batailles d’eau puis de boue (!). Les nôtres se contentent de s’entrainer au lasso et de jouer avec les jeux laissés à dispo. C’est une ambiance fête de village plus que festival de musique et on passe un agréable moment. On discute avec une des organisatrices qui nous dit qu’elle vit depuis toujours ici dans ce petit village (3000 habitants) où la vie est paisible mais qu’elle aimerait bien venir visiter Paris !

Le lendemain, on reprend la route direction le Sequoia Park où nous traversons le parc en voiture avec une pause pour aller voir le général Sherman : c’est un immense sequoia qui est l’organisme vivant le plus volumineux du monde. Autour de lui, d’autres sequoias sont eux aussi impressionnants avec leurs larges et longs troncs.

La route qui traverse le parc est très belle et on aperçoit même un ours au milieu d’une prairie. Elle monte assez haut en altitude (il reste encore un petit peu de neige dans certains coins) et on fait même chauffer les freins en redescendant ! Après une pause pour les laisser refroidir à la sortie du parc, on reprend la route pour rejoindre la grande plaine et ses orangers qui s’étendent devant nous.20140511_218

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>