Archives du mot-clé Ayutthaya

Ayutthaya – km 15270


Carnet de route > Thaïlande

18 décembre 2013

Nous arrivons en début de soirée à Ayutthaya. Nous trouvons de la place dans la première guesthouse que nous avions pré-sélectionnée. Nous posons nos affaires dans nos chambres (on a pris deux doubles) et nous repartons tout de suite car les proprios nous ont signalé un spectacle « son et lumière » qui a lieu dans les ruines et qu’il ne faut surtout pas rater.
Ayutthaya est l’ancienne capitale d’un royaume thaï qui s’étendait sur la quasi totalité de la Thaïlande actuelle entre 1350 et 1767 date à laquelle la cité fut détruite par les Birmans voisins. Les ruines, nombreuses et assez bien conservées, sont concentrées pour la plupart sur l’île transformée en parc historique. Nous logeons dans le centre et nous nous rendons donc à pied sur le lieu de ce qui se révèle être un festival (le World Heritage Fair du 13 au 22 décembre qui célèbre le classement de la ville à l’UNESCO). festival AyutthayaDès notre arrivée, nous nous retrouvons face à face avec des éléphants (ceux du spectacle) et nous passons un long moment à les observer. Il y a donc ce fameux spectacle mais également une scène où se produisent chanteurs, orchestres et danseurs traditionnels et une foule de stands où on peut manger des plats locaux et/ou typiques. On déguste un superbe mélange de pousses de soja, de poulet et de pâte à crêpes (le tout ayant généreusement frit ensemble dans une grande poêle). On se régale (même si c’est un peu gras) et on enchaine tout de suite avec le spectacle qui commence (juste après l’hymne national de 20h). C’est un super spectacle qui retrace l’histoire de la ville depuis sa création jusqu’à sa destruction. Les commentaires sont en thaï donc on se contente de suivre ce qui se passe sur scène mais personne en perd une miette : à grands renforts de figurants (villageois, guerriers, princes), d’éléphants et de chevaux, de pétard et d’explosions, du plus petit au plus grand, nous savourons !

Le lendemain (après une bonne sieste – de rigueur après la soirée de la veille), nous découvrons, de jour, le parc historique. Nous décidons d’y revenir plus longuement le lendemain et de s’y balader en vélo. Nous nous rendons dans un temple où siège l’un des plus grands bouddha de bronze de Thaïlande (plus de 12m de haut) puis visitons le Wat Phra Sri Samphet (le plus grand temple de la ville) situé juste à côté. Une fois le quota visite épuisé, nous reprenons les vélos et nous baladons au hasard des routes en croisant, pour la plus grande joie des enfants, les éléphants qui promènent les touristes sur leurs dos.

On retourne au festival pour y manger une déclinaison de la dernière fois : soja, moules et pâtes à crêpes (ou beignet). C’est tout aussi gras mais/et tout aussi bon. On teste également des beignets de poissons (le « no spicy » thaïlandais est parfois traitre) ainsi que des maïs grillés (les mêmes qu’à Chateau Rouge – chaque enfant a eu le sien et, ravi, l’a dévoré instantanément). On clôture ainsi en beauté ce séjour à Ayutthaya qui nous aura séduit par son mélange culturel, populaire, artistique et sportif !