Koh Chang – km 22248


Carnet de route > Thaïlande

13 mars 2014

La simplicité avec laquelle on voyage en Thaïlande est toujours aussi déconcertante : on quitte Trat de bon matin et on roule jusqu’à l’embarcadère du ferry pour Koh Chang. On achète les tickets à la guérite et on va se garer dans la file d’attente. Le ferry arrive quelques dizaines de minutes plus tard et nous voilà en route pour Koh Chang la seconde plus grande île de Thaïlande (30 kms de long sur 14 de large).

Après une exploration rapide de la côte est la moins touristique et la plus sauvage, on rebrousse chemin car on ne trouve pas d’endroit adapté pour dormir (trop cher, fermé, sur ponton au dessus de l’eau, etc.). On se contente de manger (cher et pas très bon) dans un resto sur pilotis au dessus la mer et on repart pour la côte ouest.20140312_P1_003_006Là, changement radical d’ambiance : les hôtels et ressorts se succèdent dans chaque crique mais, au milieu de l’île, la montagne et la forêt tropicale règnent toujours. L’île est très touristique notamment pour les habitants de Bangkok qui viennent y passer week-end et vacances facilement. Comme souvent dès qu’il y a beaucoup d’hébergements, on galère à trouver un endroit où dormir. On hésite pas mal sur la crique et la plage où concentrer nos recherches. On évite les coins trop fête, ceux trop huppés et on tente donc notre chance du côté d’un coin plutôt famille. Les différentes adresses que l’on essaie affichent toutes complet. D’autres sont trop chères et on trouve finalement notre bonheur dans une toute petite guesthouse coincée entre deux « ressort » où on prend deux doubles. C’est un peu plus cher que prévu mais l’endroit est sympa. Accès direct à la plage, table commune avec mini cuisine pour le petit déj’ et pratique aussi pour l’école.

Après cet après midi de recherches éprouvantes, Sabine et Fernando accompagnée de Margot nous rejoignent et s’installent aussi ici pour la nuit. On se suit par blog et email interposés depuis l’Iran (qu’ils ont traversé après nous sous la neige en décembre !) et on se rencontre cette fois en vrai ! On passe une soirée et la matinée du lendemain avec eux à discuter de nos expériences respectives de voyage, bref, des moments très agréables. On se quitte après une photo souvenir de nous tous entre nos deux camions (ils voyagent en combi Volkswagen, le vrai, le modèle T2 pour les connaisseurs).

20140310_P1_028_030

Le lendemain, on fête comme il se doit l’anniversaire de Félicie avec au programme (surprise) une balade en éléphant. On fait un petit tour dans la jungle et on rentre souffler les bougies à la maison. Le soir, on prend des pizzas à emporter et avec les tomates et concombres du rayon frais du Tesco, on s’organise une petite soirée pique-nique à la guesthouse.

Après ces quelques jours de détente (mais avec toujours l’école au programme), il est temps de quitter cette île et de regagner le continent pour continuer notre route vers l’ouest…