Chumphon – km 23595


Carnet de route > Thaïlande

18 mars 2014

Nous laissons donc derrière nous la rivière Kwai, son pont et Kanchanaburi et nous dirigeons vers le sud avec pour objectif de rejoindre les îles de Koh Tao ou Koh Pha Ngan pour aller fêter l’anniversaire de Sidonie.
La route est longue et nous arrivons en toute fin d’après midi vers Chumphon. On a lu qu’il existait un ferry de nuit pour rejoindre Koh Tao à partir de Chumphon et on décide de prendre cette option : cela nous évite de descendre à Surat Thani, la ville d’où partent la plupart des bateaux et ferry pour les îles du Golfe et située à plus de 150kms de là. 20140317_025_029
On passe près de deux heures à trouver l’embarcadère pour ce fameux ferry. Au final, une thaï nous montre le chemin en moto et nous emmène sur un ponton où est amarré un bateau qui peut effectivement contenir quelques voitures. Cela reste un petit bateau et plutôt dédié au transport de marchandises. On va quand même voir les couchettes : une pièce avec une dizaines de couchettes (de minces matelas sur des structures en métal) en open space. C’est plutôt… roots. On est moyen chaud pour se lancer dans l’aventure et de toutes façons le prix est dissuasif. On n’arrive pas à négocier mieux qu’un 4000 baths (près de 100€) sans savoir si le prix a été gonflé car on a été amené par notre copine en moto.
En fait, non, car on s’arrête en repartant à un endroit du port un peu plus « officiel » où des bateaux plus gros sont en train de charger et les prix sont les mêmes. Il est plus de 21h, on est crevé et on a faim mais on décide de lâcher l’affaire. On est en plus même pas sûr qu’il y ait des routes à Koh Tao alors on ne va pas se compliquer à trimbaler inutilement le camion…
Repli stratégique sur Chumphon où, après avoir galéré pour trouver une guesthouse (que le GPS s’acharne à nous indiquer dans une rue du quartier chaud de la ville), on décide d’aller dans le premier hôtel que l’on croise en dehors du fameux quartier et qui se révèle être une bonne pioche : petit budget, deux grands lits et même si c’est ambiance prison/hopital, pour cette nuit c’est parfait.
Il est plus de 22h : on va d’abord chercher un endroit où manger avant de s’installer et on tombe sur la fameuse guesthouse que l’on cherchait tout à l’heure. On s’y arrête, on commande vite fait des sandwiches (ils sont sur le point de fermer) et on retourne à l’hôtel pour une nuit de sommeil bien méritée.
Demain est un autre jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>