Albuquerque, NM – km 32401


Carnet de route > USA

30 mai 2014

Après avoir plié toutes nos affaires, on s’apprête à fermer le coffre de la voiture, quand des gouttes commencent à tomber. On a eu chaud car quelques minutes plus tard, la pluie tombe vraiment !
On quitte donc Flagstaff sous les essuies glaces et on prend la route plein est pour rejoindre Albuquerque. En chemin, on décide de faire un petit crochet pour traverser le Petrified Forest National Park. 20140529_034_036Après un pique-nique devant ce qu’on pensait être le centre du parc mais qui se révèle être un magasin de souvenirs, on entre dans le parc et on s’arrête au centre des rangers. Une petite expo est présentée sur les fossiles de dinosaures retrouvés dans le parc mais surtout, sur la spécificité du parc : les arbres pétrifiés. Il s’agit de troncs d’arbres datant de 200 millions d’années qui ont été fossilisés : la matière végétale a été remplacée par la silice et les troncs ont été transformés en pierre ! On fait un petit tour dans la forêt pétrifiée qui donne son nom au parc où sont concentrés les principaux troncs en très bon état qui permettent de voir de visu le phénomène : étonnant ! On remonte ensuite à travers le parc vers le nord pour admirer le Painted Desert avant de reprendre l’autoroute pour Albuquerque.

20140529_132_13520140529_168On change d’état et d’heure en même temps : nous quittons l’Arizona pour le Nouveau Mexique. Nous roulons à travers d’immenses espaces déserts avant d’atteindre la ville d’Albuquerque située au pied des monts Sandia. Le camping que nous avons repéré est justement situé dans la montagne mais sur l’autre versant. On arrive dans un camping sommaire mais sympa. Un peu loin de tout mais au moins, nous sommes au calme !
Ce matin, après un passage d’Emilien sous les ciseaux de la coiffeuse maison, nous partons pour Albuquerque. On commence par une visite du centre historique. Fondée en 1706, la ville fut construite sur le modèle des villages espagnols avec une place centrale entourée d’une église, de bâtiments administratifs et d’habitation. L’ensemble a complètement été rénové tant et si bien que l’on a presque l’impression de se retrouver dans un décor Disneyland. Il faut aussi dire que toutes les habitations ont été transformées en magasins de souvenirs. Avec les musiciens mexicains qui jouent sur une placette qui font furieusement penser à ceux qui officient à Chatelet-Les Halles, c’est le bouquet !


On quitte ensuite Old Town pour rejoindre DownTown. Le nouveau centre-ville a lui aussi été réhabilité mais le mobilier urbain donne un peu plus dans l’esprit années 80…
L’ensemble de l’architecture de la ville est dans l’esprit hispano-mexicain. Ici, toutes les maisons sont basses, souvent de couleur ocre, en simili torchis : pas de buildings à Oklahomaha !
En continuant sur la route 66 qui traverse la ville (la plus longue avenue du monde !), on retrouve les fameux motels de la route encore bien présents ici même si nombre d’entre eux ont disparu depuis le contournement de la ville par l’autoroute. La lumière est particulière, le ciel est d’un bleu très pur avec de beaux nuages bien blancs. Pas étonnant que la région ait longtemps servi aux tournages de western…

20140530_111On rejoint ensuite notre petit coin de campagne paisible pour une dernière nuit avant de continuer notre route…